Ose Nêtre

Ose Nêtre

Thérapeutes, Coaching, Massages, Hypnose.

Limelette, Ottignies – Louvain-La-Neuve,

Sart-Bernard, Bruxelles.

La sophrologie

La sophrologie créée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, est définie par son créateur comme une « nouvelle école scientifique qui étudie les modifications de la conscience humaine1 ». Les sources d’inspiration de la sophrologie sont multiples : l’hypnose, la phénoménologie, la relaxation progressive d’Edmund Jacobson, le training autogène de Schultz, ainsi que le yoga, la méditation zen, tibétaine, et le toumo

Le terme sophrologie est utilisé par divers courants pour désigner des pratiques distinctes de la méthode de Caycedo qui dépose, dès 1988, la marque sophrologie caycédienne. De multiples expressions, parfois en contradiction avec ce qui est revendiqué par les courants eux-mêmes, sont utilisées pour qualifier la sophrologie — indistinctement caycédienne ou non — telles que : méthode de relaxationpsychothérapiepratique psycho-corporelle, technique de développement personnel, etc.

L’étymologie de « sophrologie » se compose selon trois racines de grec ancien : sôs (« bien portant », « harmonie »),  phrến (« conscience », « esprit ») et logía (« étude », « science »). C’est donc littéralement « l’étude de la conscience bien portante » ou « l’étude de l’harmonie de la conscience9 », Caycédo dit « École étudiant la conscience humaine en harmonie ». La perspective de ce dernier est que « l’âme, la conscience et le corps sont une même chose ». La devise de la sophrologie, dont l’objectif est la recherche de la conscience et des valeurs de l’existence, est  « Pour que la conscience soit connue ».

Selon le mensuel Psychologies Magazine : « Inspirée de l’hypnose et de disciplines orientales telles que le yoga ou le zen, la sophrologie est une méthode de relaxation dynamique qui a pour objectif de transformer nos angoisses ou phobies en pensées positives. Cette pratique psychocorporelle s’appuie essentiellement sur la détente physique, obtenue grâce à des exercices de respiration, et la visualisation d’images apaisantes. » La discipline peut également « se travailler sur le long terme » et amener « le patient à privilégier l’instrument de la parole. »

La sophrologie est un « entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être basé sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit ». Elle s’adresse à toute personne cherchant à améliorer son existence et développer mieux-être et détente. Des séances spécifiques peuvent être proposées aux jeunes enfants, aux adolescents. La sophrologie n’est pas une médecine, elle ne soigne pas, il s’agit plus d’un outil de développement personnel. Elle est utilisée par de nombreux sportifs ou artistes pour mieux contrôler leur trac ou la « pression ».

La sophrologie amène la personne à travailler sur ses propres valeurs et à mieux se connaître. C’est un outil très efficace pour garder confiance et espoir. Par une meilleure connaissance de soi cette discipline permet à chacun de se renforcer, d’améliorer son quotidien en portant un nouveau regard sur son présent et son avenir.

La sophrologie permet de connecter notre monde intérieur à notre monde extérieur, en utilisant 4 principes :

  • Le principe d’action positive, qui dit que toute action positive sur une partie de la conscience se répercute positivement sur la totalité de son être. La répétition du positif amène à développer des habitudes, des valeurs qui renforcent un état de bien-être.
  • Le schéma corporel est l’objet de la pratique de la sophrologie qui le considère dans sa forme et sa capacité de mouvement puis sa capacité de sentir et percevoir.
  • Le principe de réalité objective développé grâce à l’entrainement personnel.

L’adaptabilité qui dit que le sophrologue doit s’adapter à la réalité des personnes qu’il reçoit.

Exercice de sophrologie

La détente corporelle

Nous accumulons des tensions qui souvent se traduisent par des raideurs musculaires, de la fatigue mentale ou des douleurs. La détente corporelle permet de se reconnecter à ses sensations corporelles agréables, sans tension musculaire. Il s’agit d’un exercice d’entrée en sophrologie.

  • Installez vous confortablement au fond de votre chaise. Les pieds à la largeur des hanches, les mains sur les cuisses et la tête droite.
  • Fermez tranquillement les yeux, en prenant conscience de votre position. Vous êtes à l’écoute de votre respiration et vous vous laissez glisser dans la détente.
  • Puis vous portez votre attention à partir du front, pour relâcher tous les muscles de votre visage, votre tête : les muscles du front, autour des yeux, vos paupières. Vous relâchez les muscles des joues, les lèvres sont relâchées, votre mâchoire se desserre.
  • Vous laissez glisser la détente le long de votre cou. Vous relâchez tous les muscles du cou, de la nuque. Les épaules se font plus lourdes. Vous relâchez l’extérieur des bras, des avant-bras, les poignets jusqu’au bout de vos doigts.
  • Puis vous portez votre attention sur le thorax, devant au nouveau du sternum. Et à partir de ce point vous relâchez tous les muscles de cette cage thoracique. Vous relâchez également la colonne vertébrale dorsale, sans oublier l’intérieur de vos bras, jusqu’à vos paumes de mains.
  • Puis à partir d’un point au dessus du nombril, relâchez tous les muscles de votre ceinture abdominale, vous percevez les muscles du ventre qui se relâchent. Tous les muscles de votre colonne vertébrale lombaire sont relâchés. Vous effacez doucement le creux du dos contre la chaise.
  • Puis à partir du bas ventre vous relâchez tous les muscles du bas du corps, jusqu’au bout de vos orteils. En commençant par relâcher les muscles fessiers, le bassin, les hanches. Les muscles des cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles et les pieds se relâchent.
  • Et en portant notre attention sur le nombril, vous prenez conscience de toute la forme de notre corps dans cette détente agréable. Prenez le temps d’apprécier, votre corps relâché. Tout comme votre respiration qui est devenu tranquille, calme. Prenez conscience de la forme de la détente globale de votre corps, de son équilibre, de sa respiration. Vous essayez d’écouter tout ce qu’il se passe à l’intérieur de vous. Sans jugement et sans a priori.

Puis très tranquillement vous allez prendre trois respirations profondes. Et remettre votre corps en tension musculaires en commençant par bouger les pieds et remonter tout doucement jusqu’à votre visage.

La séance de sophrologie

Une séance dure une heure environ. Aucune tenue, aucun matériel n’est exigé. Venez avec votre envie de vous faire du bien, dans le respect des autres. La sophrologie se pratique généralement assis et/ou debout.

Il existe des séances en collectif ou en individuel. La différence se trouve sur l’approche plus globale du cours collectif. Avec un accompagnement individuel le thérapeute adapte un protocole sur-mesure pour atteindre l’objectif défini ensemble.

En séance individuelle, le sophrologue s’entretient d’abord avec la personne pour entendre son besoin et adapter la séance, avant de présenter son déroulé.
En début de séance, nous faisons les techniques clés, pour nous reconnecter à notre corps et nous relaxer.
Nous somatisons du positif au rythme de notre respiration abdominale. Nous passons ensuite à l’étape d’activation qui utilise des visualisations positives ou des mouvements doux.
Chaque exercice est suivi d’un temps d’observation du corps, sur les perceptions et sensations ressenties. La séance se termine par un partage ou une mise en mot des phénomènes perçus pendant la séance.

Il est recommandé de pratiquer régulièrement les exercices faits en cabinet, entre les rendez-vous. La majorité des sophrologues transmettent un audio des pratiques pour que les personnes puissent s’exercer chez eux.

La sophrologie est utilisée pour

  • Les soucis du sommeil
  • Rééquilibrer le corps et l’esprit
  • Gérer les émotions
  • Gérer le stress
  • Beaucoup de soucis de santé
  • Favoriser la concentration, l’attention et la mémoire

0 Comments

© 2020 Ose Nêtre